Open mobile menu
Hall d’entrée

Les 7 problèmes du hall d’entrée actuel

L’aménagement du hall d’entrée des résidences n’a presque pas changé en 50 ans. Il se compose de systèmes qui ne communiquent pas les uns avec les autres : des boîtes aux lettres séparées, un tableau de sonnettes, un parlophone mural, beaucoup de clés et de serrures... Tout ceci a un coût : entre 1.000 et 1.500 euros par appartement. Et malgré cet investissement conséquent, le hall d’entrée ne répond plus aux besoins des habitants.

1. Beaucoup de sous-traitants, beaucoup d’argent

En tant que promoteur immobilier, vous devez, à l’heure actuelle, contacter plusieurs fournisseurs et sous-traitants pour équiper le hall d’entrée de tous les appareils et équipements nécessaires. La gestion de projet est lourde et les coûts sont élevés.

Câblage enchevêtrés

2. Systèmes analogiques vieillissants

Il n’est pas simple de sélectionner des appareils et équipements de différents fournisseurs et d’en faire un tout cohérent. Les systèmes analogiques souvent vieillissants ne sont pas intégrés les uns avec les autres et nécessitent des centaines de mètres d’onéreux câblage, ne serait-ce que pour faire retentir la sonnette. Le résultat ? Peu esthétique, incohérent et cher.

3. Pas de gain de confort

Certains tableaux de sonnettes sont peut-être passés de l’analogique au numérique, mais sans que l’utilisateur ait été mis au centre des préoccupations. Ces tableaux sont équipés de petits écrans LED pas vraiment intuitifs, qui nécessitent d’utiliser des flèches et des touches pour trouver le résident. Que fait alors le visiteur ? Il sort son GSM et téléphone. C’est bien plus simple. Le promoteur a consenti d’importants investissements, mais les besoins des habitants ne sont pas satisfaits.

4. Pas de paquets en cas d’absence

La boîte aux lettres n’a pas évolué au même rythme que l’e-commerce et ne peut pas recevoir de paquets. Les résidents doivent déployer des trésors d’ingéniosité : télétravail, arriver plus tard au bureau, faire livrer chez les voisins... Le besoin est criant : il faut une boîte à colis au lieu d’une boîte aux lettres. Et les habitants souhaitent aussi plus que tout pouvoir renvoyer leurs mauvais achats depuis leur domicile.

Colis enfoncé dans une boîte aux lettres

5. Les habitants ne savent pas qui passe quand ils sont absents

Les gens sont habitués à être connectés partout et toujours. Cela signifie qu’ils veulent également savoir qui se trouve devant la porte quand ils ne sont pas chez eux. Le hall d’entrée actuel n’a pas encore compris ce message.

6. L'aide ménagère ou le technicien ne peut pas entrer

Imaginez : un réparateur ou la femme de ménage se trouve devant la porte sans pouvoir entrer. Terriblement frustrant ... et d’une autre époque ! Les habitants veulent faire entrer la famille, les prestataires de services ou les visiteurs. Même s’ils ne sont pas à la maison.

Femme marchant avec des clés dans sa main

7. Les résidents ne s’y retrouvent plus avec toutes ces clés

Les immeubles à appartements fonctionnent encore souvent avec différentes clés : une pour la porte d’entrée, une pour la boîte aux lettres, une pour la cave... L’habitant doit chercher la bonne clé les bras chargés de courses. Tout sauf confortable. Et si la porte se verrouillait toute seule et que le résident pouvait l’ouvrir avec son smartphone ?

L’aménagement du hall d’entrée peut se faire différemment. Il existe une solution à tous ces problèmes. Une solution complète et intégrée qui réduit vos coûts de construction jusqu’à 25 %, tout en offrant plus de confort aux habitants.